Ce lundi 30 avril, c’est avec un grand enthousiasme que nous nous sommes rendus au botanique pour une programmation 100% belge de l’Orangerie.

 

 

 

 

 

 

 

 

20 heures, on ressent les premières basses de la soirée au fond de notre poitrine. Plus connu sous le pseudo de Beatsforbeaches, les mélodies de Baptiste Bosmans résonnent dans la salle. Les lumières sont bleues, mauves, rouges, et le DJ reste dans l’ombre. Peu de monde, certains se dandinent sur la musique tandis que d’autres discutent, vont et viennent. Être le premier à monter sur scène n’est jamais une tache aisée.

Beatsforbeaches réussi pourtant sa mission : les curieux arrivent et se mettent à bouger.

Le dernier morceau prend fin, applaudissements.

20h50, place au deuxième artiste. La voix d’Atome enveloppe la salle. L’ambiance est différente: beaucoup plus de monde, les gens chantent. L’artiste est peu bavard, mais prend le temps de remercier le public. Il nous annonce également qu’ils seront de retour le 15 février 2019 au Botanique pour la Realese Party de leur nouvel album. Ce lundi soir, on a été convaincu par Atome : énergiques, ils donnent tout sur scène et on voit qu’ils sont heureux d’être là, avec leur univers bien à eux.

21h30, le show d’Atome prend fin, et la salle ne se vide pas. Au contraire, du monde continue d’entrer dans l’Orangerie. Dans 20 minutes, c’est Angèle qui entre en scène.

21h50, pile à l’heure, les lumières s’éteignent et la douce voix de la bruxelloise se fait entendre. Le public crie, applaudit, danse. Les morceaux s’enchainent. On se demandait un peu se qu’on allait entendre pendant 1h de show, quand on ne connait vraiment que 2 ou 3 morceaux. Et bien Angèle, elle parle d’amour, de jalousie, d’Instagram. De trucs de la vraie vie, avec des mots simples et beaucoup d’humour. C’est dansant, c’est agréable.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un jour, j’ai écrit une chanson avec seulement deux accords, parce que tout est possible“, la foule s’enflamme . “Je comprends pas pourquoi vous criez, vraiment” dit-elle d’un ton innocent alors que Roméo Elvis monte sur scène pour nous interpréter un morceau en duo, tout en délicatesse. “Pour ceux qui doutent encore, Roméo est bien mon frère! Il y a pas d’histoires d’inceste bizarre ou je sais pas quoi.” Comme ça, c’est clair. En parlant de délicatesse, nous avons eu droit à une reprise de Dick Annegarn tout à fait magnifique. “Bruxelles attend moi j’arrive, bientôt je prends la dérive“, c’est toute l’Orangerie qu’Angèle embarque avec elle. Le spectacle prend fin, et le public est remercié chaudement. “C’est vrai que ça fait très philosophe, mais je prends toujours le temps de vous remercier parce que c’est super important pour moi. Et vous êtes tellement nombreux ! Et je sais pas si vous savez mais en novembre on fait un AB les gars! C’est grâce à vous tout ça, alors merci.” On sent qu’elle est émue, et nous, ça nous a touché.

Le public en redemande, et “La loi de Murphy” se lance en rappel, le public est conquis, et nous aussi.

A bientôt Angèle !

Facebook Angèle | Facebook AtomeFacebook Beatsforbeaches

00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.