5 artistes belges à ne pas manquer à Esperanzah! - airtvmusic.be

Le festival a bien grandi en 17 années d’existence. Souvent à l’avant-garde, il a eu l’occasion de s’essayer à différentes formules et de se frotter à de nombreux combats. En cette 18ème édition, Esperanzah! cultive sa différence dans le paysage des festivals belges en proposant à nouveau un événement unique en son genre le 1er week-end d’août à l’abbaye de Floreffe.

3 jours de musiques, de spectacles d’arts de la rue, de cinéma documentaire et de débats.
3 jours de découvertes artistiques, culturelles et gourmandes.
3 jours pour parcourir le monde.
3 jours de rencontres, de couleurs, de fête et de légèreté.
3 jours pour vivre la transition écologique et sociale.
3 jours pour plonger dans un univers à part, entre amis ou en famille.

Tentez de remporter un passfestival qui vous donne accès à 10 festivals en Belgique en participant à notre concours :  https://www.airtvmusic.be/passfestival/

Découvrez les artistes belges à ne pas manquer durant le festival :

Vendredi 2 août 

GLAUQUE : Finaliste du Concours Circuit 2018 et vainqueur du F dans le texte, Glauque rafle tout sur son passage et se fait sa place sur la scène du rap francophone belge. Les 5 namurois n’ont ni code ni frontière musicale et oscillent sans complexe entre chant rap, musique électro, vraie batterie, zestes de guitare et structures mélodiques en crescendo.
Entre rythmes forts et textes incisifs, leurs états d’âmes poétiques questionnent sans donner de réponses, mots et sons s’entremêlent. Le groupe au complet se produit en live (musiciens et vocaux), loin des line-up classique du rap. Un concert et une énergie libératrice à découvrir absolument !

Samedi 3 août

WHOCAT : Emmené par la joviale Sara Moonen, Whocat est un quatuor funky-jazzy teinté d’un groove venu du sud. Leur premier album « Joyful Rebellion » vient tout juste de paraître et a déjà fait très bonne impression. On y découvre un univers puissant et sensuel que le groupe explore avec une grâce et une fluidité déconcertante. Un concentré de joie et de bonne humeur !

RASTABAN : En quelques années, Rastaban est devenu une référence de la scène folk alternative. Leur son Tribal Folk évocateur et puissant puise ses racines dans les trades celtiques et nordiques, les airs médiévaux français, les mélodies balkaniques, la musique orientale et des rythmes de transe et de tribus traditionnelles. Appuyés par des instruments atypiques (slideridoo, fiddle, bouzouki, guitare et cajon) et une énergie scénique hyper communicative, le groupe propose un véritable périple multiculturel, un grand moment de fête !

KEYABIAS : C’est en déposant ses valises à Bruxelles après avoir parcouru le monde que Keyaki Narusawa rencontre Tobias Le Compte. Ensemble, ils créent une transe organique à l’aide d’une batterie énergique, d’un didgeridoo et d’un xylophone. Le résultant est tout aussi bluffant que dansant !

Dimanche 4 août

LA MALANGA : La Malanga de Bruxelles, propose une salsa originale issue des musiques des années 60-70 et des rythmes du bassin caribéen. Percussions, piano, basse, flûte et voix, autant de musiciens qui vont vous faire revenir à la sauce tropicale. Avec ces cuistots-là, vous serez choyés aux petits oignons, frits dans l’huile de soleil, sautés dans un jus de piment, grisés de trop d’émotions, car c’est bien connu, quand la Malanga a la patate, on repart avec la banane !

Vous hésitez encore? Découvrez le teaser du festival!

01

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.