L’Unisound BW Festival est le premier festival en Belgique labellisé “100% accessible” à tous les types de handicaps. L’événement est bien sur ouvert à tous, mais entièrement dédié à l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap physique et/ou mental.

Cette année le festival aura lieu le 27 et le 28 juin.

Tentez de remporter un passfestival qui vous donne accès à 10 festivals en Belgique en participant à notre concours :  https://www.airtvmusic.be/passfestival/

Découvrez quatre artistes belges à ne pas manquer durant le festival :

Jeudi 27 juin 

SYSMO : Sysmo est le pionnier européen d’un phénomène mondial initié par le compositeur argentin Santiago Vazquez. Un chef d’orchestre guide un ensemble de musiciens au moyen d’un langage gestuel (Rhythm with Signs) de plus de 100 signes, dans une création collective et spontanée. Nous le voyons comme un DJ : ses samples sont des propositions faites en temps réel par les musiciens. Au moyen de gestes il suggère les contraintes de jeu (signature rythmique, tempo, etc.), applique des effets (loops, delays, filters, breaks, etc.) et arrange la musique en live (solos, etc.). Le langage est un outil de performance, de formation, de cohésion sociale ou de thérapie qui répond à deux défis de notre société : créer du lien véritable et lâcher prise.

WHATEVER! : Si les soirées arrosées et le garage rock survolté sont votre came, alors ces trois gars-là sont vos hommes. Issu des vastes forêts Ardennaises belges, Whatever!, c’est avant tout un son résolument lo-fi, sous lequel se cachent des mélodies pop et ensoleillées, avec ce petit quelque chose rappelant typiquement la scène garage US actuelle, les senteurs d’épicéa en plus.

Vendredi 28 juin 

EBBÈNE : Issu des terres nordiques de Jacques Brel et dEUS, Ébbène se présente comme l’aventure d’un passionné qui croit aux pouvoirs du récit. Mêlant storytelling et arrangements folk, les premiers titres du projet témoignent d’un lyrisme maîtrisé. S’il semble désenchanté, l’artiste se distingue par l’acuité d’un regard qui s’amuse à traquer les incohérences et les ratages du quotidien. Qu’il s’agisse du triomphe de la conformité ou des relations décevantes, Ébbène déploie au fil de ses morceaux une poétique du détail délicate et corrosive, attentive à la signification des petits faits et gestes de ceux qui l’entourent.

ALEK ET LES JAPONAISES : Alek et Les Japonaises est un duo de musique électropicale, un ovni belgo-japonais pour faire des frites en flocons ! Leurs mélodies pop fraîches sont un mélange de rythmes électro et de guitare brésilienne parsemée d’épices bollywoodiennes. Les costumes de ces acrobates font rêver les plus grands patineurs.

01

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.